l’école

La Boîte-à-frap’! est une école de percussion et de section rythmique

photo_ecole1

Ce n’est pas une école de musique ordinaire. Par sa structure spécialisée, elle offre un enseignement plus large des facultés du rythme et tend à compléter les institutions existantes.

La BAF’! propose une pédagogie moderne, innovatrice et adaptée à l’apprentissage d’une vaste palette d’instruments rythmiques, de cultures et de styles musicaux différents.

Par sa spécialisation, son ouverture et la diversité de ses cours, la Boîte-à-Frap’! réunit des personnes de tous niveaux, tant novices à l’affût de sensations rythmiques que plus expérimentées dans le dessein d’approfondir leurs connaissances.

Un programme spécialisé de Rythmicothérapie (Thérapie musicale active par le rythme) a été développé par nos soins au cours de nos 20 années d’existence, et nous permet d’accueillir toute personne handicapée à la recherche d’un développement personnel ou venant par besoin (handicaps physiques et/ou mentaux, problèmes moteurs, problèmes sociaux, hyperactivité,…).

Grâce à sa spécificité, les élèves viennent des quatre coins du canton (La Chaux-de-Fonds et alentours, Le Locle, la Vallée de La Brévine, le Val-de-Ruz, le Val-de-Travers et Neuchâtel) et d’ailleurs (Franches-Montagnes, Jura Bernois, France voisine Haut-Doubs) autant par passion, par curiosité ou par flash, ou encore par mode, par hobby, ambitions personnelles ou professionnelles, ou finalement par besoin.

A l’échelle de son métissage rythmique, la BAF! sensibilise tous les âges (dès 4 ans). Elle se veut accessible à tous en offrant des tarifs proches de ceux des écoles subventionnées tout en s’autogérant.

 

La Boîte-à-frap’! a été fondée en 1995

photo_ecole2

La BAF’! a été créée par Yannick Oppliger, diplômé HES de la Swiss Jazz School de Berne en batterie et pédagogie musicale et par Lucas Gonseth, percussionniste diplômé du Conservatoire de Musique de La Chaux-de-Fonds en percussion et pédagogie musicale, après avoir enseigné plusieurs années chacun de leur côté, ils décident d’unir leurs compétences et leurs spécialités, l’une « jazz » et l’autre « classique » (seules formations reconnues en Europe) afin de développer de nouvelles manières d’aborder l’Univers du Rythme.

A l’origine, les locaux d’enseignement de la BAF ! étaient dispersés, chacun continuant d’enseigner dans son propre atelier. Après 10 ans d’expérience et de développement, la Boîte-à-Frap’! accueillait une centaine d’élèves, venus des quatre coins du canton et de France voisine, qui suivaient l’enseignement de plusieurs professeurs spécialisés. La progression constante du nombre d’inscriptions nous obligea à nous disperser petit à petit géographiquement : trois locaux séparés à La Chaux-de-Fonds, un local à l’Ancienne Poste au Locle en collaboration avec la Musique Scolaire (où nous enseignons depuis la création de la classe de batterie-percussion), un local à Tavannes et un local à St-Imier en collaboration avec l’EMJB (où nous enseignons depuis une vingtaine d’années) et les locaux du Conservatoire de La Chaux-de-Fonds sont toujours mis généreusement à disposition afin d’y dispenser les cours de Rythmicothérapie aux personnes lourdement handicapées.


en savoir plus

Malgré sa décentralisation, la BAF! créa un réseau interactif de percussionnistes régionaux. Ainsi, en 16 ans d’existence, la création de l’Association permit d’offrir aux élèves :

  • l’apprentissage régulier d’une vaste palette d’instruments rythmiques pluriculturels pour des styles musicaux différents.
  • des cours ouverts à tous âges et tous niveaux.
  • des tarifs accessibles à tous.
  • un enseignement spécifique dispensé par un professionnel du rythme.
  • une plus grande diversité de cours (mise sur pieds de cours de basse, d’ateliers de section rythmique, de groupes de percussions traditionnelles africaines, de percussions industrielles).
  • différents points de rencontre (ateliers, auditions, concerts) leur donnant l’occasion d’échanger, de s’écouter, de se comparer, de lier amitié.
  • de jouer en plus grands groupes.
  • des démonstrations de section rythmique et des ateliers gratuits de musiques actuelles (organisés par la BAF!).
  • de participer à différentes productions de groupes de percussion lors de manifestations telles que Expo 02 (Arteplage de Neuchâtel), l’Emission « Les Zap » (TSR), le festival du Chant du Gros (Le Noirmont, 3 années consécutives), la Braderie (4 éditions consécutives), la Fête de Mai, le festival de la Plage des Six Pompes, le Tour du Canton (NE), l’Imériale de St-Imier, Estival ADL au Locle, manifestation en faveur des Droits de l’Homme, concert dans le Métropole Centre Migros à La Chaux-de-Fonds, soirée Diapason, La Paternelle (La Chaux-de-Fonds), la Fête de la Jeunesse à La Chaux-de-Fonds (deux années consécutives), le Calendrier de l’Avent (2 années consécutives), les 100 ans du FC Floria, Les fêtes de Noël d’Ebel et de Bergeon & Cie S.A., les Promos du Locle, le carnaval d’Estavayer-le-Lac, l’exposition « Des Forêts et des Hommes » (Arthus-Bertrand).
  • de jouer sur « scène libre » (création de Jams Sessions au bar Le Bélix et au café du Petit Paris).
  • l’achat d’instruments à prix préférentiels grâce à notre collaboration avec des magasins de musique
  • l’organisation d’ateliers d’expression musicale dans de nombreuses institutions, écoles de musique, centres sociaux, associations, sociétés.
  • l’élaboration d’un concept de musicothérapie (que nous avons baptisée au fil du temps « rythmicothérapie ») personnalisée et adaptée à divers handicaps, suite à la demande de centres sociaux et de particuliers.

Toutefois, l’espace limité, la décentralisation et le manque de locaux d’enseignement, de bureau de gestion et d’information, d’espace d’accueil devenaient une entrave à la bonne progression de nos activités et au bon développement de notre concept pédagogique.

En 2011, après de longues recherches et un travail acharné, nous avons enfin trouvé les locaux adéquats au regroupement de nos activités, grâce auxquels nous pouvons maintenant continuer à développer les cours de groupes, l’élaboration de spectacles, les collaborations avec les centres spécialisés et les écoles, et une pédagogie moderne.

Notre centralisation à la Rue Jaquet-Droz 39 est donc une suite logique à l’évolution de notre association : l’accès à des locaux fonctionnels, un espace d’accueil invitant professeurs, élèves et parents à une meilleure synergie, un secrétariat regroupant les services administratifs et bénévoles du bureau, un magasin d’instruments neufs et d’occasion offrant la possibilité aux élèves et musiciens de la région de changer de matériel à des prix préférentiels, tous ces services de proximité nous permettent aujourd’hui de goûter aux bienfaits de la communauté et nous réunissent sous la même enseigne, nous donnent enfin une véritable identité.


 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer